Aluminium et propulsion électrique, l’avenir du bateau de passagers ?

ODC marine, un petit chantier naval français performant, vient d’obtenir le prix « entrepreneur » de la Chambre de commerce française en Chine, Son succès témoigne de ce que peuvent réussir en Chine la passion et la volonté d’entreprendre, Stéphane Gonnetand, son directeur-fondateur témoigne;

C : Comment avez-vous eu l’idée d’implanter votre chantier naval en Chine ?

S. G. : Nous étions trois passionnés d’Asie : deux ingénieurs et un architecte naval. Nous avons démarré avec un capital 100% français. La qualité de vie, l’environnement industriel et les quelques relations sur place nous ont amené à choisir Dalian : nous avons eu la chance de pouvoir créer lechantier naval avec un capital 100%fran-çais, un privilège devenu rare. Notre entreprise s’est spécialisée dans la construction de bateaux professionnels en aluminium de 5 à 20 m, notamment des bateaux de transport de passagers. Par la suite, nous sommes devenus co-représentants, avec l’Alliance Française de Dalian, du jumelage entre les villes du Havre et de Dalian, Plus récemment, nous avons été nommés distributeurs des bateaux Bénéteau à Dalian,

C. : Vous revendiquez une étiquette développement durable. Pourquoi ?

S. G. : Nous avons une sensibilité particulière pour le développement durable, nous
sommes au bon endroit et au bon moment pour concrétiser cette sensibilité

Nos bateaux sont en aluminium, un matériau recyclable, et d’une façon générale nous nous attachons à rendre nos procédés de fabrication de plus en plus respectueux de l’environnement. Début 2009, nous avons développé en collaboration avec nos fournisseurs chinois, un bateau de transport de passagers de 54 places 100% électrique. Le système propulsif est constitué de batteries lithium de dernière génération, sans effet mémoire, qui permettent plusieurs milliers de cycles. Accouplés à des moteurs électriques, les packs de batteries offrent, pour 5 euros, une journée complète de travail à notre client qui navigue dans les canaux de Sète.

Le point fort de ce bateau, au delà de ses performances « propres », c’est son prix. Il est en effet comparable à celui d’un modèle équipé de moteurs thermiques, un atout qui nous semble décisif pour avancer sur le développement durable. Autre preuve de notre attachement à la cause écologique, nous offrons à la ville de Dalian, avec le soutien de la ville du Havre, un catamaran de nettoyage des plages. C’est une façon concrète, à notre échelle, de nous associer à la dynamique «Ville vertes, Mer bleue » de notre ville d’adoption. • Propos recueillis

Connexion CCIFC

Connexion CCIFC

 

614 View