Des bateaux verts à l’assaut de la Chine

Premier émetteur de CO2 au monde, la Chine s’inquiète pourtant de son impact sur l’environnement et prend un virage vert. Après l’automobile, la poussée écolo commence à gagner le secteur du nautisme, en plein boom. Installée en Chine depuis cinq ans, la société française ODC Marine profite de cette tendance. Rencontre avec Gildas Olivier, directeur associé de la compagnie.

> Quand et comment a été créée ODC Marine ?

Gildas Olivier

ODC Marine est née il y a cinq ans à Dalian en Chine, avec comme mission première la construction de bateaux professionnels en aluminium. Depuis, une trentaine de navires ont été livrés et l’entreprise compte à ce jour une quarantaine d’employés. La direction est assurée par un triumvirat : Stéphane Gonnetand et moi-même basés à Dalian et Xavier de Montgros basé en France. En plus d’être agréable à vivre, la ville de Dalian nous donne un accès privilégié au marché naissant du nautisme chinois. C’est la raison pour laquelle nous sommes depuis deux ans distributeurs Nord-Est Chine pour les marques françaises Bénéteau et Lagoon.

> Pourquoi avez-vous choisi un positionnement sur le développement durable ?

Nous avons cette sensibilité, cela va de pair avec le respect de la mer. Je ne connais personne qui préfère le bruit et la fumée d’un moteur diesel au silence de la voile ou d’une propulsion électrique. Par ailleurs, la Chine a pris très vite le virage des véhicules électriques et s’est placée dans une position de leadership sur les bus et les autos électriques.
Nous étions au bon endroit au bon moment. ODC Marine tire avantage de ce savoir-faire pour l’adapter aux applications marines. Bien sûr, nous proposons toujours à nos clients des navires à propulsion conventionnelle car certains programmes ne peuvent pas être traités en tout électrique.

> Concrètement, quelle forme prend cet engagement en faveur du développement durable dans la conception de vos bateaux ?

Nous avons une réflexion au niveau des bateaux mais aussi de leur mode de production. La propulsion est sans rejets et le matériau de construction (l’aluminium) est non polluant et recyclable. Pour la décoration et l’aménagement, nous utilisons principalement des panneaux d’aluminium en nids d’abeille. Nous tâchons de progresser dans ce sens en proposant des options comme des peintures sous-marines non polluantes. Par ailleurs, les éclairages des navires tout comme ceux utilisés en construction sont des LED basse consommation. […]

Lire la suite sur eco-jonction.com

1128 View