Une vedette silencieuse pour la Corse

Le chantier chinois ODC Marine, dirigé à Dalian par trois Français, a livré la première des deux vedettes hybrides commandées par la compagnie corse Via Mare. Le « Girolata 1 » doit entrer en service à la mi-mai et la suivante, le « Porto 1 », début juillet. Ces vedettes peuvent passer alternativement de la propulsion diesel à la propulsion électrique. Cette dernière s’impose ici pour la visite des calanques corses de la réserve naturelle de Scandola. Un avantage qu’ODC Marine veut pousser plus loin avec des sénés de monocoques et de catamarans.

Haro sur le bruit. Chez Via Mare, compagnie corse spécialisée dans les visites des calanques de Piana et de la réserve naturelle de Scandola, le silence est bien la vertu première des deux nouvelles vedettes hybrides. Elles remplacent les deux vedettes classiques construites en 2009, par le même chantier, et transférées sur la nouvelle ligne maritime urbaine marseillaise qui relie le Vieux-Port à la Pointe Rouge.

– La réglementation de la réserve n’impose pas encore des niveaux sonores pour les visites en bateaux. Mais le silence est un confort supplémentaire pour nos passagers et surtout pour les balbuzards pêcheurs qui nichent dans la réserve », explique Frédéric Scotto, à la barre de Via Mare.

Pour ces visites d’1 h 30, les nouvelles vedettes offriront donc deux modes de propulsion. « Les deux moteurs diesel développant 800 ch permettent d’atteindre une vitesse de 20 nœuds en mode transit. Une
fois sur zone, on bascule sur deux moteurs électriques de 75 kW. La vitesse tombe alors à 8 nœuds, avec une autonomie de 2 heures à 6 nœuds ». résume Stéphane Gonnetand, l’un des trois Français fondateurs d’ODC Marine.

Le chantier, qui a déjà livré en 2009 un bateau à passagers 100 % électrique pour les visites des canaux de Sète. signe ici sa première réalisation en mode hybride parallèle. La propulsion électrique est assurée par le parc de batteries lithium-phosphate-fer, qui ont l’avantage d’être plus stables et moins exposées au risque d’inflammation.

* C’est avec ce type de batteries que les Chinois équipent leurs bus urbains. » À bord des vedettes, le pack totalisant 68 kWh occupe une surface de 0,4 m3 pour 700 kg. La recharge est assurée en mer par les moteurs diesel en mode transit, ou encore à quai. * Nous avons installé pour cela une prise alimentant les navires en 380 volts à 40 ampères », précise Frédéric
Scotto. Les moteurs électriques sont refroidis directement à l’eau de mer. « Des moteurs sans balais, à aimants permanents. »

DES SÉRIES POUR LA PLAISANCE
Hormis le mode de propulsion hybride, les vedettes dessinées par l’architecte Éric Jean conservent des points communs avec les deux précédentes vedettes Girolata et Porto livrées en 2009. Même structure en aluminium, même capacité en passagers « avec de larges baies vitrées pour profiter des paysages deux lignes d’arbres d’hélices ZF, même montage financier en location-propriété assuré par Sealease. « Une solution en leasing qui apporte de la souplesse et une bonne lisibilité des charges de financement », estime Stéphane Gonnetand. Fondée en 2007, le chantier de Dalian a livré depuis une trentaine de navires en aluminium.

1305-Le_marin(Mono_18m_100_Pax_Hybrid)

Le Marin (Mono 18 m 100 Pax Hybrid)

 

 

910 View